une autre vision de l'information

"Être informé de tout et condamné ainsi à ne rien comprendre, tel est le sort des imbéciles..."

Georges Bernanos
Quelques gouttes d'information peuvent changer le monde

Le pouvoir de l'information

L'information est ce qui donne forme à l'esprit ou à quelque chose.
Originaire du latin "informare" qui peut se traduire par: "donner forme à".
Elle est le véhicule des données, elle est un vecteur d'organisation qui sert à relier les choses entre elles.

Autrement dit, l'information lie notre expérience du monde avec le monde.
Toute donnée jugée pertinente, que notre système nerveux est capable d'interpréter pour interagir avec le monde exterieur, est une information.

Tout le monde sait ce qu'est l'information ou du moins croit savoir.
Mais finalement, tout le monde recouvre en fait personne.
L'information fait partie d'une notion qui en englobe une foule d'autres au point de ne plus vouloir rien dire.
Alors tentons d'oublier ici ce que nous croyons savoir de l'information pour se concentrer sur une définition plus restreinte.

Vous l'aurez deviné, l'information joue un rôle primordial dans ce qui nous intéresse ici: créer notre réalité.
En effet, elle fait partie du triptyque de la réalité.
De ce fait, si nous négligeons cette part, notre vision et notre action sur la réalité en sera fortement biaisée et diminuée voir inexistante.
Prenons par exemple le corps humain.
Ce dernier est et reste organisé que par les informations qui lient tous les atomes, toutes les cellules, les organes.
Toute rupture ou déformation de l'information nerveuse, chimique entre autres, entrainera tôt ou tard la dégénérescence d'une partie voir de l'ensemble du coprs.

Univers de l'information vs Information de l'Univers

L'information est immatérielle.
A notre échelle et selon nos connaissances actuelles ou celles qu'on a bien voulu nous laissé à disposition (nous en reparlerons plus loin), nous sommes obligé d'utiliser des supports tous aussi grossiers les uns que les autres pour transmettre de l'information.

Cependant, n'oublions pas que les molécules et autres nanoparticules transportent de l'information depuis la nuit des temps.
Tout dans l'univers est information qui, conjuguée à l'énergie, ne demande qu'à se matérialiser.
La notion d'information s'applique à toute structure dynamique qui contient une sorte d'organisation.

Comme nous le verrons tout au long des articles rangés dans la catégorie des chroniques clés, nous apprendrons que celle ci constitue une grille de lecture en tant que telle sous tendue par divers niveaux selon l'endroit où l'on se positionne pour traiter cette information.

Elle donne du sens aux choses, elle permet de former des modèles.
Ces modèles permettent à leur tour d'entrevoir des possibilités bien plus vastes et intéressantes.
L'information est constituée de données qui, perçues aux travers des sens humains, permettent d'engendrer la connaissance.

La connaissance, on pourrait dire que c'est le fait d'évoluer avec.
C'est la faculté de pouvoir assimiler par l'esprit un contenu d'informations.

L'information parcellaire

L'information peut être globale ou ciblée.
De nos jours, le ciblage est de mise.
Nous avons mis au placard l'information globale.
Il faut cibler de plus en plus pour agglomérer des tas de données.

Cela revient à cantonner l'information.
Personne ainsi ne détient l'information globale.
Tout le monde se ballade avec un bout d'information.
Détenir toute l'information n'est pas mieux à un certain niveau comme le disait Georges Bernanos 

Alors cette forme d'information est légion de nos jours.
Tout le monde a son mot à dire sur à peu près tout sans vraiment savoir de quoi il parle.
Ce type d'informations est relayé par les mass médias qui se livrent un combat effréné pour innonder le monde d'informations qui finalement ne sont qu'anxiogènes.
Elles surinforment des gens qui n'ont jamais acquis les bases de comment appréhender les informations et qu'elles sont elles vraiment.

Ces informations ne sont là que pour éloigner  les foules de leur essence profonde.
Ce qui a pour conséquence de rendre de plus en plus palpable ce malaise qui nous ronge depuis la nuit des temps.
Depuis que l'homme porte en son sein la conscience de lui même.

Au sein de cet espace, nous nous pencherons plutôt sur l'information qui donne sens à la réalité.
Mais pas notre réalité.
En manipulant habilement l'information, le savoir qu'on en a et deux autres éléments, vous allez vous apercevoir rapidement que la réalité, à l'image d'une pâte à modeler, se façonne assez facilement selon nos souhaits.

Certains vont essayer de démontrer de toutes leurs forces que ce qui est abordé sur cet espace n'a aucune valeur.
A leurs yeux, effectivement, il n'y aura aucune valeur car les informations contenues ici doivent s'imbriquer ensemble pour qu'elles puissent prendre toute leur valeur et que se dessine quelque chose de bien plus palpitant.

La représentation de la réalité

La réalité est une forme de signal électrique qui, au travers de nos sens, est interprété par le cerveau.
Voilà ce que représente la réalité.
Vous devez garder cette information dans un coin de votre conscience.

Ce sera ici votre premier apprentissage qui vous servira à construire votre réalité.
La réalité est une implusion vibratoire pouvant être captée, induite ou transformée par notre cerveau.
Votre réalité est conditionnée par la structuration de votre cerveau au travers de votre conscience.

L'information à ce niveau est capitale car elle va créer une structure dans notre cerveau qui va permettre de réapprendre le monde extérieur selon un modèle inédit.
A partir de cette nouvelle structure, il sera alors plus facile de créer une nouvelle réalité.
Comme nous l'avons vu plus haut, aujourd'hui l'information est parcellaire, de surface et anxiogène.

Faisons un petit exercice si vous le voulez bien.
Prenez 5 minutes pour réflechir à la question qui suit
"Quelle est la dernière information que vous ayez apprise (pour vous personellement) qui vous rende heureux et qui vous serve véritablement dans votre vie (indépendamment de quiconque et de quelconque événnement extérieur à vous)?"

Sortez de votre esprit tout ce qui est matériel.
Imaginez que vous vous retrouviez seul dans un espace vide, sans personne et repensez à la question que je viens de vous poser.

Tout est là et pourtant rien ne vous appartient

Si demain quelqu'un venait frapper à votre porte et vous annonçait :
"Tout est là et pourtant, rien ne vous appartient. Rien ne vous appartient, pas même vos enfants."
Difficile à envisager, non?

Tout ce sur quoi vous avez bâti votre vie n'est pas à vous.
"Tout attachement est signe d'insuffisance" disait Rousseau.

Au travers des informations que vous avez collecté depuis votre tendre enfance, vous avez créer des schémas de vie, de croyance.
Elles ont créé en vous des couches succesives de conditionnement.
Mais pour autant, avez vous vraiment réfléchi au sens de ces informations?
Avez vous songé vers quelles destinations ces informations vous emmenent elles?

Se laisser emporter par une multitude d'informations conflictuelles, c'est se soumettre et participer à la violence de notre époque.
L'angoisse ambiante est liée à la faiblesse de savoir engendrée par cette information tronquée et trompeuse que distille une frange de la population et qui divise les masses.

Cette faiblesse se transcrit au travers de ceux qui se rassemblent par le nombre car ils ne se suffisent pas à eux même. 
En encourageant insuffisamment l'autonomie des gens (et pour cause car autonomie = liberté), la société favorise les frustrations.
Se faisant, cela accroit le nombre d'affections chroniques, de mal être, de déséquilibres.

Voilà qui pose le décor de l'information au sein de cet espace.
L'information que vous trouverez ici sert à vous ramener à l'essentiel.
Tout à une origine, même la réalité.

En revenant à l'essentiel, vous pourrez appréhender le monde extérieur d'une autre façon.
Vous serez à même de prédire les événnements.
Vous pourrez modifier la réalité et la façonner à votre bon vouloir.
Ceci dans le respect des règles, car il existe des règles.

Comme nous l'avons vu plus haut, il existe une sorte d'organisation de l'information.
Ne pas respecter cette organisation ménera tôt ou tard  à une forme de chaos interne à notre niveau.

Un peu à l'image de la plupart des choses que crée l'Homme et de la place à laquelle il se considère.
En effet, à force d'avoir voulu le magnifier en lui donnant l'illusion d'être indépendant de tout le reste de ce qui l'entoure, il a lentement cessé de coexister avec son univers.
Il a cru pouvoir s'en détacher.
Mais pourtant les résultats sont là au travers de ses créations :

De bien pâles imitations qui ne s'insérent finalement jamais vraiment dans l'écosystème.
Tout ceci pour toujours se rendre compte des erreurs trop tard.