le pouvoir dévoilé de nos émotions

"C'est la manière dont nous nous situons par rapport à nos émotions qui nous enchaînent ou nous libèrent...." 

J Kornfield
Lorsque le vernis craque, les émotions peuvent apparaitre

C'est quoi une émotion...

L'émotion est un mot qui tire son origine du latin "emovere" qui signifiait : "mettre en mouvement à l'extérieur".
Il semblerait que nos prédécesseurs définissaient les émotions comme quelque chose d'intérieur qu'on était amené à extérioriser.
Cette définition me semble tout à fait apropriée pour ce qui nous intéresse sur cet espace mais nous en reparlerons plus loin.

Si l'on en suit les définitions contemporaines, nos émotions sont liées à notre expérience psychologique et physiologique d'un événement qui nous serait extérieur.
Cette expérience est relativement brève et d'une intensité très significative selon notre degré d'expérience et notre état inérieur.
Souvent on parle de choc émotionnel, d'ébralement ou de boulversement intérieur.

Nos émotions sont associées presque indiscutablement à nos humeurs, à notre comportement , notre personalité et nos traits de caractères.
Cela s'explique par le fait que lorsque certaines émotions deviennent récurrentes, elles façonnent notre vie au fur et à mesure.
Les sentiments ne sont pas des émotions car ils ne nous procurent pas de manifestations particulières.
En effet ceux-ci proviennent d'une réflexion intérieure.
Les sensations ne sont pas non plus des émotions car les sensations sont liées à une conséquence physique telle que le chaud et le froid par exemple.

Les émotions quant à elles semblent ne pas être liées en premier lieu à une réflexion.
Il s'agirait plutôt d'une réaction qui va dicter notre comportement selon son degré et son contenu.
Pourtant cette réaction est provoquée par l'interprétation personnelle que nous faisons de la réalité.
Ce qui signifie que nos émotions ne sont pas forcément synonymes de fil d'ariane que nous pouvons suivre aveuglément.

Les émotions sont la conséquence d'un stimuli externe et se distinguent selon principalement 2 familles.
Vous l'aurez ressentis je pense, il s'agit du côté positif qui nous rend heureux et du côté négatif que nous fuyons.
Parmi les émotions principales sur lesquelles nous nous attarderons, on peut citer : la peur, la colère, le dégoût, la tristesse, la surprise et la joie.
Sachez tout de même qu'il n'existe pas vraiment de consensus à ce sujet.
Tout le monde y va de son interprétation et soyez rassuré(e)s ce sera pareil pour ma part mais seulement par rapport au sujet principal de cet espace.

Une émotion est induite par nos sens de perceptions également car ce sont eux qui nous lient à l'univers qui nous entoure.
Elle est là pour guider notre route dans l'expérience de la réalité que nous menons.
Cela en nous adaptant en permanence selon l'importance de ce qui se passe en face de nous.
Elle va réguler notre état interne tout en produisant une réaction adaptée à la situation (ou pas...).

Une émotion est universelle et n'est pas liée uniquement à l'être humain.
Elle a un rôle de protection mais aussi de communication.
Mais elle a un rôle beaucoup plus important en ce qui concerne la matérialisation de la réalité.

La palette d'émotions

Comme nous l'avons vu précédemment, les émotions sont constituées de + ou - 6 éléments.
Il y a certaines qui sont plus puissantes que d'autres.
Parmi celles là, nous avons :
  • La joie qui est une émotion de satisfaction compléte.
  • La colère qui elle, est le résultat d'une frustration, d'un manque ou encore d'une blessure physique ou mentale.
  • Le dégout est lié quant à lui au rejet instinctif et parfois culturel.
  • La tristesse est principalement engendrée par la perte notamment lors d'une séparation ou encore d'un deuil.
  • La surprise est le résultat de quelque chose de soudain et auquel on ne s'attednait pas.
  • Et enfin la peur que nous ressentons lors d'un danger réel ou imaginé de façon à s'en prémunir.

Toutes ces émotions sont la conséquence d'une activité neuronale intense et sont donc liées à nos neurotransmetteurs.
Principalement, une émotion est ressentie pendant quelques minutes seulement.
Elle est la conséquence d'une forte décharge d'un certain type de neurotransmetteurs selon l'émotion en jeu.

Vous comprendrez aisément que si nos neurotransmetteurs sont carencés ou inversement, les réactions que nous avons deviennent inappropriées ou encore excessive.
C'est comme cela que certain(e)s ont des réactions fortes, incontrolables ou encore exacerbées.
Dans l'article, sur les neurotransmetteurs, je vous parle de l'équilibre subtil que nous devons préserver à ce niveau.
Toute notre palette personnelle d'émotions est liée à notre chimie interne, elle même liée aux émotions qui nous gouvernent.
Il s'agit d'une sorte de rétroaction permanente.

Notre registre d'émotions est donc également constitué d'une échelle d'intensité...
Tout cela nous montre la structure de nos émois.
Cette strucure nous devons la garder en mémoire afin de pouvoir nous en servir avec un brin d'intelligence.
Identifier ses émotions

L'intelligence émotionelle

Ce concept d'intelligence se rapporte au fait de comprendre dans un premier temps, maîtriser dans un second temps pour pouvoir composer dans un troisième avec nos émotions.
En résumé, il s'agit de percevoir nos émotions, les exprimer et les intégrer ceci dans le but d'interagir au mieux avec les personnes qui nous entourent.
Cela augmenterait notre empathie.
Malheureusement la plupart de ce que l'on retrouve à ce sujet a été récupéré à mauvais escient par le domaine prtofessionnel notamment pour tout ce qui concerne le management.

Pourtant, à la base il s'agit bien d'épanouissement et de développement personnel.
Tout dépend de ce que l'on met dans développement personnel...
Il existe plusieurs théories à ce sujet dont le noyau tourne autour de la gestion de ses émotions en amont mais également en miroir.
Le fait de comprendre nos émotions et ce qu'elles sont censées représenter ou nous montrer nous permet uniquement d'augmenter notre capacité de raisonnement.

Il est toutefois bon de connaitre les émotions et de savoir ce qu'elles représentent pour nous.
Cela  nous évitera des blocages liés à des peurs principalement.
Cela nous permet également de ne pas les refouler.
Nous devons les accepter.
Les émotions doivent sortir (n'oubliez pas : il s'agit d'un mouvement vers l'extérieur).

Vous verrez que si vous apprenez à les reconnaitre lorsqu'elles se présentent à vous, que vous vous permettez de les nommer et enfin de les accepter comme telles, vous allez les voir continuer leur chemin et vous libérer.
Comme j'ai tendance à dire : "ce qui ne s'exprime pas, s'imprime..."
Vous devez donc savoir également que le fait de réprimer nos émotions tend à les cristaliser à l'intérieur.
Cette énergie qui stagne est le meilleur moyen pour déséquilibrer notre santé dans un premier temps et préparer le terrain à la maladie.

Pour ce qui nous interesse, ce que je vais considérer comme de l'intelligence émotionelle sera le fait de se servir de nos émotions comme une sorte de catalyseur pour engendrer la réalité que nous souhaitons.

Les émotions à votre service

Dans cet article, j'ai volontairement placé comme titre : le secret caché des émotions.
En effet, je pense qu'au delà des conclusions mises en avant dans les paragraphes précédents, les émotions jouent un rôle central dans notre rapport à la réalité.
Mais pas forcément comme la plupart l'envisage.
Les émotions fonctionnent apparement que dans un seul sens, à savoir : une réaction.
Elles seraient la conséquences de quelque chose qui nous est extérieur.

Pourtant, personnellement je sais que nous pouvons nous en servir dans l'autre sens.
Et que cela nous donne un pouvoir sur la réalité.
Rappelez vous de la définition qui signifie : "mettre en mouvement vers l'extérieur".

Dans les mots employés pour caractériser une émotion, il n'est nullement fait mention de réaction mais plutôt d'action.
La notion de réaction vient bien plus tard et est issue de la vision globale que nous avons de notre place dans l'univers qui nous entoure.
Elle vient de ce dogme qui voudrait que nous soyons séparé de tout ce qui nous entoure et que nous soyons une entité indépendante.
Aujourd'hui la science démontre que cela est entièrement faux.
Nous ne sommes nullement séparés mais bien en totale interaction avec la plus petite particule que l'univers puisse porter en son sein.

L'émotion est un lien puissant pour accéder à une réalité augmentée naturellement.
Découvrez pourquoi au travers du projet XperepX.