L'homme face à la machine

"La création d'une intelligence artificielle serait le plus grand événnement de l'humanité mais il pourrait être aussi le dernier..." 

Stephen Hawcking.

Intelligence artificielle

L'origine et le but de l'intelligence artificielle...

L'intelligence est soit disant la capacité à comprendre et l'aptitude à réaliser des objectifs.
L'Homme a décidé de transmettre son savoir aux machines avant même d'avoir pu appréhender toutes les capacités de son propre cerveau.

L'intelligence artificielle se développe rapidement et devient désormais presque inévitable pour qui veut analyser, modéliser, réaliser des actions répétitives, prédire certaines choses...
Mais à quoi rime cela?
Est ce un bien pour un mal ou le contraire?

Les données sont le nouvel or de notre siècle.
Une personne génére des milliers de mégabits de données tous les jours.
Une journée de données laissée par l'humanité se mesure sur des feuilles A4 empilées comme plusieurs fois la distance Terre/Soleil A/R.

Les GAFAS sont les entreprises les plus puissantes depuis le début de l'ère moderne.
Une poignée de personnes influencent l'opinion de milliards de gens au travers des données que ces derniers leur livrent en permanence.

L'intelligence artificielle peut servir à guérir des maladies, faire face aux changements climatiques ou encore mettre fin à la pauvreté selon ses supporters.
Mais elle pourrait servir à créer une dictature ou l'on serait toutes et tous sous surveillance.
Elle est au coeur des débats et c'est un enjeu d'avenir majeur.

Les machines bardées de leurs algorythmes décident déjà de ce que vous allez voir sur internet.
Quand vous vous servez des réseaux sociaux, c'est une intelligence artificielle qui décide quels commentaires vous allez voir en premier selon tout un tas d'analyses faites sur votre comportement.

Pour les assurances, votre degré de risque est déterminé par une machine.
Avec Indeed, votre CV est désormais géré par une machine.
C'est elle qui décide s'il apparait dans la liste de recherches ou pas.
L'être humain est désormais schématisé par des données.

Notre comportement se codifie par le biais d'algorythmes mis en place par une poignée de personnes.
Il s'agit finalement d'une surveillance généralisée où tout être humain se servant d'un objet connecté ne passe plus au travers des filets d'analyses. 
Mais cela fonctionne également avec la vidéo protection, nos données bancaires, médicales.

Nos téléphones sont nos meilleurs espions personnels. Ils analysent en permanence tous nos faits et gestes.
Capables de recracher nos déplacements, nos affinités, nos préférences, bref toute notre personnalité.
Tout du moins celle que l'on laisse apparaitre.

Quelque part, l'intelligence artificielle participe à notre uniformisation globale.
Une sorte de lavage de cerveau permanent beaucoup plus subtil que tout ce à quoi nous avions eu à faire jusqu'à présent. 
Nous vivons une profonde transformation.

Le bébé que l'humanité vient d'enfanter n'en est qu'à son premier souffle.
Possiblement, ce bébé deviendra grand.
Et possiblement encore, il s'émancipera de l'Homme.

Il deviendra encore plus possiblement à l'image de tout ce que l'Homme a créé depuis longtemps : quelquechose qui ne s'insére pas harmonieusement au sein de l'écosystème planétaire.

Certains s'émerveillent devant un projet qui va possiblement dépasser l'Homme dans une majorité de domaines.
Tout cela démarre avec des personnes qui ont voulu qu'une machine puisse résoudre des problèmes dont ils n'arrivaient pas à bout.
Une bien bonne idée de départ en soi.
Effectivement, les machines ont été inventé pour cela: réaliser des tâches ennuyeuses, fatiguantes dont l'Homme ne voulait plus.

Le but premier pouvait-il être de passer plus de temps pour profiter de la vie et de soi?
Possible...
Pourtant, on en est toujours au même stade.
On ne profite pas plus.

On est même plus pris par le temps qu'auparavant.
Nous effectuons de plus en plus de tâches quotidiennes.
Peut-être pensons nous arriver à rattraper l'enfant que nous avons créé?

L'intelligence artificielle développée de nos jours est une sorte d'intelligence capable d'apprendre elle-même de ses algorythmes de base et ainsi de les améliorer à l'infini tout cela dans les limites de la calculabilité.
Et on est bien là sur ses propres limites qui la différencie à tout jamais du cerveau humain. 
Ce dernier n'est pas fait de calculabilité.

Il ne fonctionne pas selon un mode tel que celui de l'intelligence artificielle.
Elle peut être calquée sur le modèle humain : à savoir explorer le monde qui nous entoure avec curiosité. 
Certains veulent donner à l'IA la liberté d'inventer ses propres tâches.
Mais dans quel but ou quel intérêt?
Ce modèle d'intelligence peut déjà donc améliorer son propre programme de telle sorte que même leurs créateurs ne savent plus vraiment où elle en est.

Pour certains l'intelligence artificielle est une force de la nature.
Pour ma part, je la considére comme quelque chose qui doit rester au service de l'Homme uniquement.
Elle doit se substituer aux tâches pénibles longues et répétitives tout en nous laissant nous occuper de nous.
Elle doit également ne jamais être mise en réseau. Sa connectivité devrait rester limitée à un environnement restreint.

Là où ces mêmes personnes voient des similarités avec la vie, je ne vois qu' une copie qui sera forcément détournée un jour ou l'autre pour créer encore plus de malaise.
Surtout aux vues de la philosophie de pensée de certains de ces fondateurs.
Là où ces personnes pensent créer quelquechose de différent, ils ne font que reproduire le paradigme dans lequel ils baignent.
Faut-il qu'ils en soient devenus aveugles?

Ils souhaitent que l'IA soit en mesure de faire tout ce qu'un être humain fait mais en mieux.
Il y a pourtant un quelque chose qu'une machine ne pourra jamais faire.
La chimie interne de l'ensemble des atomes qui nous compose est largement supérieure pour l'instant.

Son encodage est vieux de plusieurs centaines de millions d'années.
L'Homme, par le biais de ses créations, ne rattrapera jamais cela avec autant de finesse et d'élégance.

Et le cerveau dans tout ça ?

Les créateurs mettent en avant le fait que l'IA résoudra tous nos problèmes actuels.
Pour ma part, je pense qu'elle ne fera encore une fois que les accentuer.
Elle créera un fossé encore plus grand et participera en nous enfermer mentalement si ce n'est physiquement.

Son potentiel résidera dans la possibilité de créer des dictatures encore plus puissantes que celles auxquelles nous avons eu à faire.
La société actuelle sera radicalement bouleversée et nombre de personnes resteront sur le côté.

Aujourd'hui avec toutes les données que nous laissons au travers de nos recherches, nos likes et autres commentaires, il est désormais possible de prédire notre comportement au travers d'algorythmes.
Il est possible de déduire nos traits intimes de personnalité.
Cela pour notre bien ou pour notre plus grand malheur.

Par le biais de Facebook par exemple et de la psychographie, on pourrait modifier notre comportement en masse du jour au lendemain.
Les politiques se servent désormais de sociétés capables d'analyser toutes ces données en les agrégeant afin de trouver les messages à nous distiller lors de leurs discours pour nous inciter àvoter pour eux ou leur parti politique.

La technologie internet est la plus grande possibilité de communication que l'Homme n'a jamais connu.
Elle a réussi à créer des communautés mondiales de personnes rapprochées par un même centre d'intérêt, un même but, une même envie.
Cela part d'un sentiment et d'un principe en apparence du meilleur effet.

En apparences, car tout cela a été encore une fois détourné par certaines personnes pour analyser nos comportements tels des rats de laboratoire.
Un jour quelqu'un m'a dit: "si on n'a aucun produit à te vendre, alors c'est toi qui est le produit en question...".

Exactement ce qui se passe avec la plupart de ce qui est gratuit sur Internet.
Toutes celles et ceux qui se servent des réseaux sociaux pour afficher leur vie personnelle telle un journal intime donnent en pature leur vie aux algorythmes qui anlysent en permanence leurs faits et gestes.

La technologie des réseaux sociaux est conçue de telle manière qu'elle vous rende accro.
L'addiction provoquée par ce genre de réseau est le fruit d'études très sérieuses sur le comportement humain et le fonctionnement du cerveau.
Elles sont des machines à sous de l'attention.

Semblable à une personne atteinte de la fièvre du jeu, vous passez votre temps dessus et vous coupez de tout l'extérieur.
Ce que vous lisez sur les réseaux sociaux est soigneusement étudié et choisi par un algorythme.
Cela sous-entend que finalement on contrôle ce que vous allez penser.
Vous vous retrouver prisonnier de vos propres pensées et on fait en sorte que vous focalisiez dessus.

Tout cela produit de la polarisation.
En effet, selon vos opinions, vous allez vous positionner à des extrèmes plus facilement dans votre façon de faire et d'agir.
Des études ont démontré que lorsqu'on fait parti d'une communauté et qu'on se galvanise ensemble, cela devient addictif.

Mais cela sous-entend également que la galvanisation se produit dans les deux sens.
D'où cette polarisation.
Notre attention est captée sans cesse.
Tout va trop vite face à nos yeux et dans notre cerveau pour que nous puissions l'analyser.

Le monde virtuel d'Internet nous rend méchant et bête.
Il nous ramène vers nos plus bas instincts.
Il nous empêche d'analyser et de prendre le recul nécessaire avant toute action.

Personne ne nous apprend à nous en servir au delà de l'apparente réalité encore une fois de ce qu'il présente.
Cela rejoint entièrement tout le thème de cet espace.
Pourtant, avec un peu de recul, je continue à croire que cela est un formidable outil pour qui sait s'en servir.
Ce n'est pas Internet qui doit se servir de nous mais bien le contraire.

Certains veulent que l'IA soit capable de produire des années de travail en quelques heures seulement.
Encore et toujours ce paradigme sociétal du travail.
Mais si l'IA remplace tous les humains au travail alors que feront ces derniers?

Aujourd'hui, il est prédit que les humains perdront peu à peu leur utilité économique dans la quasi totalité des domaines grâce ou à cause de l'IA.
Cela veut-il dire que nous allons enfin pouvoir nous consacrer à nous même?
Rien n'est moins sûr.

Si ce que vous venez de lire ne vous prouve pas que les envies de certains peuvent devenir réalité, vous avez un sacré train de retard.
Maintenant, vous savez que ce que l'Homme pense crée sa propre réalité.
De nos jours, il s'agit surtout de ce que certains pensent finalement car les autres se laissent bercer par les rêves de quelques uns tout en se plaignant toujours trop tard.

Vous le savez dans votre fort intérieur et le vivez au jour le jour.
Il est peut être le temps venu d'envisager la réalité autrement.
Moi j'ai choisi une autre voie et je vous invite à la découvrir au travers du triptyque de la réalité et du programme XperepX.

En effet, tout ce que certains veulent au niveau de l'intelligence artificielle existe naturellement.
Nous sommes capables de réaliser cela naturellement par le biais de notre être.
Nous emmagisons tout un tas de données, bien plus en tous cas que ce que notre conscience laisse apparaitre.
Celle ci est un frein dans le fonctionnement que nous lui donnons face à la réalité.

Notre connexion à l'univers du champ quantique est un atout naturel indéniable et très puissant pour qui sait écouter et ressentir.
Une machine ne sera jamais qu'un algorythme, une suite de calculs mathématiques.
Nous pouvons réaliser des sortes de sauts quantiques de façon à progresser rapidement.

Pour tout cela, il vous est proposé sur cet espace d'augmenter de fait vos capacités de perception et de changer de réalité afin de créer une nouvelle réalité que la machine ne pourra pas dépasser.

Mais pour cela, nous devons travailler sur nous, en nous et non pas au dehors.

Un trésor de richesses s'y trouve caché.